VegAnimal.info - Trafic Humain, Traite des humains, Exploitation Humaine, Esclavage Moderne : les humains sont une espèce en voie de destruction

frise
Anglais E shop Contact
   
Les diamants sont les meilleurs amis des rappeurs... des terroristes et des esclavagistes

Selon Maxi Jazz (rapper du groupe Faithless) : "Tant que l’on continuera à exhiber, de façon puérile, son manque de confiance en soi en parant son corps de choses que d’autres ne peuvent pas se payer - particulièrement des diamants - alors, des enfants, des mères et des pères africains seront massacrés. À cause de notre amour du strass, nous qui sommes en occident, entretenons avec insouciance la misère inimaginable de millions d’Africains."

De violentes guerres civiles en Angola, Congo, Libéria et Sierra Leone sont majoritairement alimentées et financées par des "diamants de guerre", un commerce illégal où des milices armées contrôlent des mines de diamants bruts, et même des régions entières, pour que leurs commerces servent à l’achat d’armes à feu.

Dans les années 70, il y avait un commerce sinistrement semblable en Jamaïque : ganja (marijuana) pour les armes à feu - La différence cruciale est que les bandits armés Jamaïquains ne se déplaçaient pas de village en village pour terroriser, démembrer et violer systématiquement leurs habitants.

Une étude conduite par l’association écologique Global Witness a révélé que dans les années 90, l’armée des rebelles angolais Unita a engrangé 3.7 milliards de dollars sur plus de 6 années, principalement grâce au commerce de pierres précieuses.

Trois millions de personnes ont été assassinées pour le seul Congo au cours des 5 dernières années à cause de ce commerce répugnant, selon Amnesty International.

Aujourd’Hui, 2 ans après que l’industrie du diamant ait consenti à un système d’autorégulation pour empêcher le commerce des diamants de guerre - le Processus de Kimberley signé par 60 pays- beaucoup de bijoutiers britanniques sont encore incapables de garantir à leurs clients que les diamants qu’ils achètent de proviennent pas de régions en conflits, selon une enquête d’Amnesty International effectuée dans plus de 330 magasins britanniques qui ont pignon sur rue.

En novembre 2003, le Bureau Général de Comptabilité des USA (General Accounting Office) a déclaré qu’Al-Qaida utilise le commerce des diamants pour "gagner, blanchir et stocker de l’argent". Néanmoins, 50% de tous les "diamants de guerre" sont toujours vendus aux USA. L’industrie américaine du diamant génère un profit annuel de 6.8 milliards de dollars.

Pour en savoir plus, un dossier très complet sur ce sujet vient d’être réalisé par le journal The Guardian :
Bling, bling, you’re dead
Diamonds whose price is measured in blood

Visitez également le site :
Globalwitness.org et leur dossier "Conflits et diamants en afrique "

Photo : La chanteuse de R&B Ms. Dynamite avait dénoncé l’horreur du commerce sanglant des diamants de guerre, par contraste avec l’univers frime Rolex et diams des rappeurs, dans sa chanson "It Takes More".

Source : The Guardian

Article sélectionné et traduit par l’équipe de VegAnimal.info et StopVivisection.info.

Le commerce des diamants de guerre

Par Freerangegraphics pour Amnesty International

(Lien externe)
JPEG - 18.7 ko
(cliquez sur l’image pour visionner)

Animation Flash présentant la campagne "diamants de guerre" d’Amnesty International. Depuis plusieurs années et dans l’indifférence générale, de violentes guerres civiles en Angola, Congo, Libéria et Sierra Leone sont majoritairement alimentées et financées par des "diamants de guerre", un commerce illégal où des milices armées contrôlent des mines de diamants bruts, et même des régions entières, pour que leurs commerces servent à l’achat d’armes à feu.

Pour en savoir plus, visitez le site d’Amnesty International consacré à ce sujet.

Retour sommaire
version imprimable
haut de page
ArticleRubrique
© 2003 - 2008 - VegAnimal.info
Ce site est développé grâce à l'outil SPIP - Hosting by RedBlackAndGreen.net Internet Services